l’Escopette reprend le stand de tir de Craplet

sabarceloclubtirPlus de trêve hivernale pour les amateurs de tir de la vallée de l’Ubaye. Le stand de tir en plein air de Gimette sur la commune des Thuiles n’étant pas accessible en hiver, ils étaient contraints de suspendre leurs entraînements pendant plusieurs mois. Avec la mise à disposition de l’ancien stand de tir des militaires, situé sous la place d’armes, les tireurs vont pouvoir s’adonner à leur sport favori tout au long de l’année.

La création de cette nouvelle zone de tir, abritée des aléas climatiques, avait été annoncée lors de la dernière assemblée générale de l’Escopette de l’Ubaye, en octobre dernier. La mairie décidait alors de mettre à disposition du club le stand de tir couvert du Quartier Craplet.

« Nous sommes très satisfaits et reconnaissants de la mise à disposition de ce stand de tir à notre club ainsi que de l’intervention efficace des services techniques municipaux qui ont tout mis en œuvre pour que le stand soit rapidement opérationnel » souligne Jean-François Jacquet, président de l’Escopette.

Recrutement de jeunes tireurs en ligne de mire

Ce nouveau local va non seulement permettre aux tireurs de pouvoir s’exercer toute l’année et d’optimiser leurs chances de succès lors des compétitions auxquelles ils participent mais il va aussi favoriser le développement du club. « Le recrutement de jeunes et même de très jeunes tireurs est un de nos objectifs » confirme en effet Jean-François Jacquet.

L’Escopette est en bonne voie pour atteindre ce but puisque la moyenne d’âge de ses tireurs est actuellement en nette diminution et ses effectifs affichent une belle progression avec pas moins de 105 licenciés à ce jour. Viennent ensuite s’ajouter dix tireurs, extérieurs à la vallée. L’autre point fort de cette nouvelle structure couverte, est qu’elle permet de préparer les contrôles de tir, épreuves incontournables pour la détention d’armes.

Pas de doute, le stand de tir à 10 mètres qui avait connu par le passé son heure de gloire avec la section tir, animée par Daniel Hoffman, compétiteur de niveau international, est bien parti pour renouer avec le succès.

Fermée puis finalement abandonnée après le départ des militaires du centre d’instruction et d’entraînement au combat en montagne, cette salle a retrouvé une seconde vie, après avoir bénéficié de travaux.

Le club de L’Escopette a assuré sa remise aux normes sécuritaires et investi dans du nouveau matériel comme les potences, cibleries ou autres armes à air comprimé ? les armes à feu étant proscrites du lieu. Un investissement de 5 000 euros pris en charge intégralement par le club afin de lui faire prendre un nouveau départ.

Article de Sylvie Arnaud paru dans la Provence le 21 Février 2013
Crédit Photo: Sylvie Arnaud / La Provence

Voir l’article sur laprovence.com

Fermer le menu